16 janvier 2016

Reste avec moi ~ Jessica Warman


Titre : Reste avec moi
Auteur : Jessica Warman
Edition : Pocket Jeunesse
Genre : Drame
Nombre de pages : 465
Prix : 7,70€






Résumé :
"Elizabeth avait tout pour être heureuse : elle est belle, riche, a beaucoup d’amis et un petit copain beau et intelligent. Le matin de ses 18 ans, elle se réveille sur le bateau où elle a fait la fête avec ses amis. Et elle voit avec horreur un corps flotter à la surface de l’eau : le sien…
Pourquoi est-elle encore là, spectatrice de sa propre mort ? Et pourquoi Alex, un garçon de son lycée mort un an plus tôt, est-il avec elle ?
Elizabeth et Alex vont mener l’enquête, observer les vivants et retourner dans leurs souvenirs afin de lever le voile sur de lourds et sordides secrets."

Avis :
Je n'avais jamais entendu parler de ce roman, et c'est plutôt par hasard que je suis tombée dessus. En réalité, c'est la couverture qui m'a tout de suite intriguée.
Au final, je ne regrette absolument pas mon achat, puisque même si le résumé n'en disait pas trop, l'intrigue de ce livre était vraiment "faite pour moi". En effet, Liz est une protagoniste plutôt à part par rapport aux autres, puisqu'elle est morte. (Non non, pas de spoiler ne vous inquiétez pas, ceci est la situation initiale). Depuis longtemps, je suis très intriguée et intéressée par tout ce qui a un rapport avec les fantômes, mais pas n'importe lesquels : ceux des personnes mortes qui auraient la capacité de rester sur Terre, jusqu'à ce qu'elles aient accompli ce qu'il faut pour qu'elles puissent demeurer en paix.
En choisissant ce roman par pur hasard, j'ai donc eu de la chance de tomber sur un livre qui traite exactement de ce qui me passionne.
C'est d'ailleurs ce qui m'a le plus plu : découvrir l'avis de l'auteur sur comment elle voit la vie après la mort. Qui n'a jamais voulu être comme décédé pour une journée, et pouvoir savoir ce que pensent/disent les gens de notre entourage ?
Liz a cette capacité, et j'ai adoré pouvoir tout découvrir à travers ses yeux. C'était également très intéressant de connaître sa vie grâce au système de souvenirs dans lesquels elle se plonge régulièrement. Cela permet d'enrichir énormément le récit et qu'il ne soit pas trop répétitif.
Après tout ces compliments, je dois tout de même vous faire part d'un gros point négatif : Liz elle-même. Au début du roman, on apprend à connaître une jeune fille prétentieuse, riche, imbue d'elle-même, j'irais même jusqu'à la qualifier d'insupportable. Il est très rare que je n'accroche pas avec les protagonistes, mais pour le coup, Liz m'a donné beaucoup de mal. Cependant, même si je ne m'identifiais absolument pas à elle (sérieusement, qui, venant de mourir, ne fait que parler de son apparence, de ses cheveux mal coiffés ou encore de sa tête blafarde de noyée ?), cela ne m'a posé aucun problème pour avancer dans ma lecture. J'avais tout de même très envie de connaître le fin mot de l'histoire (puisque le but de Liz est de savoir qui la tuée, dans l'éventualité où sa mort ne serait pas un accident).
De plus, alors que Liz est une "pétasse prétentieuse" (excusez l'expression), Alex, le jeune homme, décédé lui aussi, qui l'accompagne tout le long du roman, est incroyablement attachant, car il est en réalité tout l'opposé de sa camarade.
Enfin, j'ai adoré pouvoir me rendre compte du vrai visage de certains amis de Liz, de découvrir sur qui elle peut (pouvait) réellement compter, et qui la manipulait dès le début.
Le couple qu'elle forme avec Richie m'a beaucoup ému, nous nous apercevons de la pureté de leur amour, surtout pour leur âge.
L'annonce de la vérité sur la mort de la jeune femme est loin d'être originale ou très surprenante, mais je l'ai trouvé parfaite pour ce genre de roman, et surtout puisque mon but premier n'était pas de mener l'enquête sur chaque personnage.
En bref, je conseille évidement ce roman, si le sujet vous intéresse, et si vous n'en attendez pas trop.

Citation :
"Il se passe toutes sortes de choses auxquelles on ne peut absolument rien. On ne peut rien changer à ce qui arrive aux gens qu'on aime ni parfois à sa propre vie... Mais on peut changer des petites choses. Alors parfois, quand tout le reste a l'air tellement énorme que l'on n'y peut rien, tellement insurmontable qu'il est impossible d'y faire quoi que ce soit, on est content de se dire qu'il existe quelque chose dont on fait ce qu'on veut... même si c'est quelque chose de très modeste."

Note :
9/10