10 avril 2016

Une forme de vie ~ Amélie Nothomb

Titre : Une forme de vie
Auteur : Amélie Nothomb
Edition : Le livre de poche
Genre : Roman autobiographique
Nombre de pages : 123
Prix : 5,10€







Résumé :
"Ce roman relate une correspondance fictive entre Amélie Nothomb, l'auteur, et Melvin Mapple, un soldat de 2e classe de l'armée américaine posté à Bagdad en Irak. Cette relation épistolaire mène à une certaine amitié entre l'écrivaine et ce soldat devenu obèse, en tout cas une relation particulière qui ramène l'auteur à ses propres conceptions de la communication écrite et des échanges avec ses lecteurs."

Avis :
En commençant ce roman, je m'attendais à un simple échange entre un soldat et l'auteur, qui discutent de l'atrocité de la guerre. Ce sujet ne m'inspirant pas plus que ça, j'avais un peu peur de m'ennuyer ; or, le roman ne traite absolument pas de ça.
La plus grande partie du livre est à propos de l'obésité des soldats durant la guerre en Irak. J'ai beaucoup apprécié pouvoir découvrir ce thème dont on ne connaît presque rien. Melvin est un personnage assez singulier, qu'on prend plaisir à découvrir même s'il peut être déroutant et nous mettre mal à l'aise parfois. Ses lettres sont très intéressantes et toutes aussi uniques que lui.
Le second thème de ce roman est l'écriture de lettres, chose qui me passionne grandement. Amélie Nothomb rédige beaucoup de lettres, principalement à ses lecteurs : à travers son propre personnage, elle nous offre sa vision des choses sur ce procédé complexe qu'est l'épistolographie. En tant que lecteur, nous avons l'impression de beaucoup mieux connaître la vraie personnalité d'Amélie Nothomb, même si elle est romancée et exagérée.
Le grand intérêt de ce roman est sans hésitation la chute : j'étais loin de penser à un retournement de situation comme celui-ci lorsque j'ai commencé ma lecture. Selon moi, tout l'intérêt et tout l'enjeu du livre reposent sur cette révélation que j'ai adoré. Je pense qu'elle a été parfaitement trouvée par l'auteur mais qu'elle en reste tout de même très vraisemblable.

Citation :
"Savez-vous comment j’ai intitulé ce classeur ? « Une forme de vie ». Ca m’est venu instinctivement. Quand je repense à cette dizaine de mois pendant lesquels j’ai correspondu avec vous, moi qui ne vivais plus depuis près de dix ans, cette expression s’est imposée : grâce à vous, j’ai eu accès à une forme de vie."

Note :
9/10