29 juillet 2015

Beautiful 1 : Beautiful disaster ~ Jamie McGuire

Titre : Beautiful 1 : Beautiful disaster
Auteur : Jamie McGuire
Edition : J'ai lu
Genre : new adult
Nombre de pages : 385
Prix : 13€







Résumé :
“Travis Maddox est sexy, bâti comme un dieu et couvert de tatouages. Il participe à des combats clandestins la nuit, et drague tout ce qui bouge le reste du temps. Exactement le genre de mec qu'Abby doit éviter si elle veut reprendre sa vie en main. Mais Travis insiste et lui propose un pari. Si elle gagne, il renonce au sexe pendant un mois. Si elle perd, elle s'installe chez lui pour la même durée. Ce que Travis ignore, c'est qu'il a affaire à bien plus joueur que lui. Une fois toutes les cartes abattues, seront-ils vraiment prêts à suivre les règles établies ?”

Avis :
Ce roman m'a beaucoup plus, je n'ai pas grand chose à lui reprocher. En effet, j'ai apprécié quasiment la totalité des personnages. L'histoire d'amour entre les deux protagonistes a été réellement bien exploitée et n'est en rien platonique ou ennuyeuse puisqu'il y a toujours un retournement de situation. Le fait qu'Abby et Travis changent souvent d'avis sur leur relation aurait pu sembler lassant pour certains, mais cela ne m'a pas du tout dérangé. Le seul problème que j'ai eu avec ce livre, c'est l'absence de vraisemblance de certains éléments (comme pour les tatouages et le mariage).
J'ai beaucoup aimé les personnages, mais plus particulièrement Abby. Il est rare que je préfère un personnage féminin au protagoniste masculin, mais ici, j'ai trouvé Abby intéressante, drôle, et j'ai apprécié découvrir ses sentiments et ses réactions (même si parfois j'avais du mal à les comprendre). Elle se met dans des situations improbables toute seule et se complique la vie alors qu'elle pourrait avoir ce qu'elle désire ; mais, alors que dans d'autres livres cela m'aurait agacé, j'ai trouvé cela nécessaire dans cette histoire. Pour moi, cela renforce son côté humain et touchant.
A l'inverse, j'ai eu un peu de mal avec Travis, non pas parce qu'il ne m'intéressait pas ou autre chose du genre, mais parce que sa transformation était trop "trop" : il change du tout au tout d'un claquement de doigt et en devient méconnaissable. En soit, ce n'est pas particulièrement gênant, sauf qu'il en est devenu le “toutou” d'Abby, à n'écouter qu'elle et à faire tout ce qu'elle dit. Certains de ses actes m'ont laissé dubitative (le tatouage en est l'exemple le plus flagrant) car je trouvais ça tellement exagéré et non-nécessaire. Ce qui m'a le plus dérangé est le fait qu'il soit devenu complètement fragile, à pleurer tout le temps et à ne plus avoir confiance en lui, alors que de base, c'était le stéréotype du “mec macho qui se croit tout permis”.
Malgré ces quelques reproches, j'ai quand même bien aimé Travis, ainsi que le couple qu'il formait avec Abby.

Citation :
“- Dormir entre la cuvette des toilettes et la baignoire sur des carreaux froids et durs en compagnie d'une idiote qui vomit tripes et boyaux ? Tu appelles ça l'une des meilleures nuits de ta vie ? C'est pathétique, Trav.
- Non, rester avec toi quand tu es malade et te voir t'endormir sur mes genoux, voilà ce que j'appelle l'une des meilleures nuits de ma vie. Ce n'était pas le grand confort, j'ai très mal dormi, mais j'ai vécu ton dix-neuvième anniversaire à tes côtés, et tu es plutôt sympa quand tu es bourrée.”

Lien :
Voir l'article sur “Beautiful disaster 2 : Walking disaster"

Challenge accompli :
Lire un livre dont le titre est un oxymore.