29 juillet 2015

Reviens-moi ~ Rachel Ward

Titre : Reviens-moi
Auteur : Rachel Ward
Genre : drame
Edition : Michel Lafon
Nombre de pages : 300
Prix : 15,95 €







Résumé :
“Que se passerait-il, si vous aviez commis un acte terrible, mais dont vous ne parviendriez pas à vous souvenir ?
Sur la rive d'un lac gelé, Carl se réveille au côté d'une jeune fille tremblante et glacée alors que des pompiers emportent le corps de son frère. Que s'est-il passé dans l'eau ? Aucun souvenir… Il n'a qu'une certitude : seule cette inconnue peut l'aider à retrouver la mémoire. Mais n'est-il pas dangereux de vouloir la vérité à tout prix ? Car lorsque les souvenirs refont surface, il est trop tard pour les enfouir à jamais.
Il croyait pouvoir oublier l’horreur, elle va se rappeler à lui.”

Avis :
Je me suis lancée dans ce roman sans savoir de quoi il parlait, ni même s'il avait des avis plutôt positifs ou négatifs.
Je suis rentrée très facilement dans l'histoire, malgré que le sujet soit assez spécial, puisque tout ce qui a un rapport plus ou moins direct avec la noyade me touche particulièrement. C'est donc une intrigue qui m'a beaucoup plu de par son thème et par le fait qu'on n'en parle pas énormément.
Il est très difficile pour moi de faire un avis construit sur ce roman, car il m'a beaucoup touché, mais j'ai tout de même le sentiment qu'il manque quelque chose qui aurait pu le rendre inoubliable.
Tout le long, l'auteur nous balade de gauche à droite, on se pose des milliers de questions : que s'est-il réellement passé au lac ? était-ce un accident ? un meurtre ? qui est le vrai “méchant” de l'histoire ?
J'ai apprécié suivre les pensées de Carl, qui essayait tant bien que mal de retrouver la mémoire.
A plusieurs reprises, on pense savoir le fin-mot de l'histoire, mais tout bascule à nouveau et on se retrouve -encore une fois, et comme le protagoniste- perdu.
Un de points forts du roman est le rapport que Carl entretient à l'eau. L'eau est toujours présente, la hante, il suffoque sans cesse, se sent agressé rien que par la pluie. J'ai beaucoup aimé cet aspect là, de pouvoir se rendre compte à quel point les personnes peuvent être torturées par un évènement passé.
Une des seules choses que je n'ai pas aimé dans ce livre, c'est sa fin. Je m'attendais à quelque chose de plus tragique, qui nous marquerait. J'ai été déçue que l'auteur choisisse la voie de la facilité, car même si cette fin est plus heureuse que celle que j'avais imaginée, je trouve qu'elle ne correspond pas à l'image que nous envoyait tout le début du roman.
J'ai apprécié pouvoir enfin suivre un personnage principal masculin, et non pas une fille. Je me suis attachée à Carl puisqu'il est très tourmentée, mais malgré tout, veut protéger Neisha coûte que coûte. C'est un personnage qui devient de plus en plus fou et paranoïaque, ce qui change des protagonistes habituels.
Je n'ai pas plus aimé que ça l'histoire d'amour entre ces deux personnages, sans doute car je n'ai pas réellement accroché avec le personnage féminin, qu'on ne connaît pas tellement en fait.
Pour conclure, c'est un bon livre qui nous retourne le cerveau du début à la fin, qui se joue de nous, et qui ne nous laisse jamais reprendre notre souffle.

Citation :
“Je veux tout leur dire. La vérité. L'histoire de nos vies. Que ça a toujours été moi et lui, dés le début. Les coups que l'on a reçus. Sa façon de s'occuper de moi. Les aventures que l'on a connues. Les problèmes que l'on a causés. Je veux leur parler d'Iris et de son chien. Je veux leur parler de Neisha, la fille qui a tout changé.
Je veux leur parler de l'eau. Je veux leur parler des bruits, des odeurs, des visions et de la douleur. Je veux leur parler des trous dans votre crâne à la place de vos yeux, des traces laissées par la boue qui ne partiront pas. Je veux leur expliquer ce que c'est que de devenir fou au point d'être térrorisé par un robinet qui goutte. Je veux leur dire que parfois les morts ne partent pas sans bruit. Que quelqu'un que vous aimez peut-être celui dont vous avez le plus peur.”

Challenge accompli :
Lire un livre sans connaître le résumé.


Note :
8/10