30 juillet 2015

Endgame 1 : L'appel ~ James Frey, Nils Johnson-Shelton

Titre : Endgame 1 : L'appel
Auteurs : James Frey et Nils Johnson-Shelton
Edition : Gallimard
Genre : science-fiction
Nombre de pages : 544
Prix : 19.90€





Résumé :
“ENDGAME EST UNE RÉALITÉ. ENDGAME A COMMENCÉ.
Douze jeunes élus, issus de peuples anciens. L'humanité tout entière descend de leurs lignées, choisies il y a des milliers d'années. Ils sont héritiers de la Terre. Pour la sauver, ils doivent se battre, résoudre la Grande Énigme.
L'un d'eux doit y parvenir, ou bien nous sommes tous perdus. Ils ne possèdent pas de pouvoirs magiques. Ils ne sont pas immortels. Traîtrise, courage, amitié, chacun suivra son propre chemin, selon sa personnalité, ses intuitions et ses traditions.
Il n'y aura qu'un seul vainqueur.”

Avis :
J'ai vraiment eu beaucoup de mal avec ce roman. Certes, il se lit facilement et plutôt rapidement compte tenu du nombre de pages, mais je n'ai pas réellement apprécié ma lecture.
L'intrigue principale (douze jeunes qui doivent s'entretuer) ressemble à celle d’Hunger Games, mais les similitudes s'arrêtent ici notamment puisque les personnages sont libres de se déplacer où bon leur semble.
L'histoire est originale et pleine de rebondissements, mais je n'ai malgré tout pas réussi à me sentir concernée ou intéressée par les évènements.
Je n'arrive pas à trouver exactement les défauts de ce roman ou ce que je lui reproche, je sais seulement que ce n'était pas une lecture faite pour moi et qu'à mon plus grand regret elle ne m'a rien apporté.
Sur les douze personnages, seulement Sarah et Jago m'ont réellement intéressé. Leurs aventures avec Christopher étaient plutôt pas mal (même si elles n'étaient pas très crédibles). Par contre, je n'ai pas du tout réussi à m'attacher aux autres personnages, certains m'insupportaient même.
Pour moi, les protagonistes ne sont pas du tout profonds et leur personnalité pas très recherchée, ce qui m'a empêché d'apprécier ce roman.

Citation :
“Vous êtes les milliards de victimes qui l'ignorent. Vous êtes les passants innocents. Vous êtes les perdants chanceux ou les gagnants malchanceux. Vous êtes les spectateurs d'une pièce qui déterminera votre destin. Nous sommes les Joueurs. Vos Joueurs.”

Note :
5/10