29 juillet 2015

Salmacis 1 : L'élue ~ Emmanuelle de Jesus

Titre : Salmacis 1 : L'élue
Auteur : Emmanuelle de Jesus
Édition : France loisirs
Genre : mythologique
Nombre de pages : 380
Prix : 16€







Résumé :
“Toute sa vie, Faustine Sullivan, seize ans, s’est contentée d’une place à l’ombre de son frère jumeau.
Mais c’est à la mort de ses parents, dans un pensionnat perdu dans la montagne, qu’elle trouve l’envie d’exister.
Quelle est cette force irrésistible qui l’attire vers le mystérieux Andrea ? Et comment imaginer qu’en cédant à ses sentiments, Faustine risque de se brûler les ailes ?”

Avis :
Ce roman est un véritable coup de coeur, qui m'a réellement surpris. Tout d'abord par son originalité, puisqu'à aucun moment je ne pensais qu'il s'agissait d'une histoire inspirée de la mythologie. En plus de ça, l'escalade est mis en avant, sport qui n'est habituellement pas traité dans les livres. L'histoire est vraiment incomparable, je n'ai vu le même genre nul part ailleurs. Seul petit point négatif, l'arrivée de Solal dans le roman. Selon moi, il n'a rien apporté de spécial, surtout puisqu'il entre en scène dans les derniers chapitres. Peut-être jouera-t-il un rôle important pour le deuxième tome ? En attendant, ce roman est un vrai plaisir, qu'il faut absolument lire !
J'ai vraiment aimé le caractère de Faustine, elle qui n'a jamais eu de chance dans sa vie. Elle reste malgré tout très courageuse et sûre d'elle. Son histoire est touchante, et le choix qu'elle doit faire décisif -voir tragique- ce qui nous fait éprouver beaucoup de sympathie envers elle.

Citation :
“Je suis née un bon quart d'heure avant Sasha. Comme si, en me voyant apparaître, la nature avait fait d'ultimes réglages avant de lui permettre de faire son entrée dans le monde. Je suis le brouillon de mon frère : mon visage ressemble à l'ébauche d'une sculpture quand celui de Sasha est un chef d'oeuvre. Mon corps est flou, incertain, quand le sien, malgré sa sveltesse, est un assemblage parfait de muscles effilés et de peau soyeuse.”

Lien :
Voir l’article sur "Salmacis 2 : L'âme-sœur"