30 juillet 2015

Perdue et retrouvée ~ Cat Clarke

Titre : Perdue et retrouvée
Auteur : Cat Clarke
Edition : Robert Laffont
Genre : drame
Nombre de pages : 406
Prix : 17.90€







Résumé :
PERDUE :
Quand Laurel Logan, 6 ans, a été kidnappée, seule sa petite sœur en a été témoin. Toute l'enfance de Faith a été façonnée par la disparition de Laurel : de la séparation de ses parents à la présence constante des médias, en passant par celle de ces soi-disant amis qui ne veulent que lui parler de sa sœur.
RETROUVÉE :
Treize ans plus tard, une jeune femme est retrouvée dans le jardin de l'ancienne maison des Logan, totalement déboussolée et serrant dans ses bras l'ours en peluche avec lequel Laurel a disparu. Laurel est enfin de retour chez elle, saine et sauve. Faith avait toujours rêvé de revoir sa sœur, sans oser vraiment croire que cela arriverait. Mais une série troublante d'événements isole Faith et la pousse à la paranoïa : ce que l'on a perdu peut-il réellement être retrouvé ?”

Avis :
C'est avec un immense plaisir et poussée par un élan d'impatience que je me suis plongée dans le tout nouveau roman de Cat Clarke, avec l'envie de retrouver sa plume et d'avoir la chance de découvrir une nouvelle histoire qui, comme toutes ses autres histoires, me remuent et me restent en mémoire au quotidien et au fur des jours, mois, années… Je dois dire que ce livre n'a pas échappé à cette habitude puisqu'il m'a fait passé par un tas d'émotions différentes mais qui me marquera sans doute pour toujours.
Dans ce roman, plusieurs sujets sont abordés, le principal étant les retrouvailles d'une jeune fille avec ses parents et sa sœur plusieurs années après sa disparition. J'ai adoré la façon dont a été traité ce sujet, qui était très poignante et extrêmement précise, si bien qu'on pourrait se demander si cette histoire n'est pas une histoire réelle.
On retrouve tout d'abord Faith, “la sœur de la disparue” qui est seule avec ses parents. Je l'ai immédiatement appréciée, de part son caractère mais aussi par la manière dont elle voyait les choses. Ici, la protagoniste n'est pas un personnage cliché, mais a sa propre personnalité et son propre point de vue. Elle est perdue dans ses sentiments, ne sait pas que penser du retour de sa sœur, et s'empêche parfois même de la critiquer en se sentant mal de la traiter aussi “égoïstement” après ce qu'elle a vécu. Nous suivons son débat intérieur du début à la fin, nous comprenons que sa situation est très délicate et qu'elle ne peut pas dire tout ce qu'elle veut sous peine de passer pour quelqu'un d'horrible et d'insensible, alors que ce n'est absolument pas son cas. C'est la raison principale pour laquelle je me suis incroyablement attachée à elle, parce que tout ceci la rendue presque humaine, vraie.
Puis, Faith apprend à connaître Laurel, et naît une vraie relation entre les deux sœurs. J'ai également apprécié cette partie puisque les deux protagonistes se rapprochent de jour en jour et deviennent de plus en plus complices.
J'ai, de plus, beaucoup aimé la relation entre Faith et Michel, son beau-père (en couple avec son père). Ils sont tous les deux très touchants, Michel est très protecteur et s'occupe extrêmement bien de la jeune fille. Contrairement à ses parents qui sont obnubilés par la disparition de Laurel, puis par son retour, Michel est le seul qui s'intéresse vraiment à ce qu'elle ressent et qui la réconforte quand elle en a besoin.
Directement en rapport avec lui, j'ai aussi aimé les allusions à la France à travers Michel, comme le fait qu'il a un accent français qui le rend “craquant”, qu'il vend des macarons au marché (qui ont un grand succès il faut l'avouer !) et qu'il porte un béret pour cela. J'ai trouvé cette petite touche très sympa et amusante.
Pour en revenir plus précisément à l'histoire, et plus particulièrement à Thomas, c'est un personnage dont je ne me suis pas du tout sentie proche, mais dans le bon sens du terme. Il est en couple avec Faith depuis pas mal de temps déjà, cependant, on sait qu'elle ne sait pas s'il est la personne qu'il lui faut. Ce roman ne parle presque pas de leur romance, et ce n'est pas quelque chose de gênant, au contraire. Je pense que tout a été mis en place pour qu'on trouve Thomas étrange, pas digne de confiance, et qu'on se doute dès le début qu'il cache -ou va cacher- quelque chose. J'ai bien aimé cette originalité puisque pour une fois, la romance n'est pas au centre de l'histoire et nous pouvons suivre une histoire d'amour qui n'est pas toute rose et qui ne fini pas toujours merveilleusement bien comme c'est le cas dans la plupart des romans.
J'ai ressenti un peu la même chose à l'égard de Laurel : sa disparition, comme son retour, bouleverse la vie de Faith. Par conséquent, je n'ai pas voulu l'apprécier totalement, je ne pouvais pas, par “compassion” envers Faith qui est constamment perdue et qui se retrouve toujours au second plan.
De plus, Laurel, tout comme Thomas, se comporte parfois étrangement, on sent qu'il y a un grand mystère derrière son histoire, même si on ne le découvre qu'à la fin.
Il y a un premier rebondissement à la soirée d'anniversaire de Thomas (qu'évidemment je ne révèlerai pas) auquel on était plutôt préparé mais qui reste tout de même choquant. J'ai littéralement a-do-ré la réaction de Faith devant ce qu'elle découvre : même si elle a réagit sous le coup de la colère, j'ai trouvé ses propos totalement justifiés, et, je dois l'avouer, un sourire de fierté est apparu sur mon visage lorsque j'ai découvert son culot et ses supers répliques.
Ensuite, un deuxième rebondissement voit le jour, cette fois tout à la fin du roman. Et je dois dire que c'était LA surprise, LE rebondissement en or. Encore une fois, j'ai beaucoup aimé la réaction de Faith face à cela : elle est vraiment admirable.
Par conséquent, j'ai adoré la fin.
Encore une fois, Cat Clarke arrive à écrire une histoire originale, avec des personnages très humains, attachants et profonds. Comme tous ses autres romans, il y a toujours un rebondissement final, ainsi qu'une morale très touchante et marquante.
Sans aucune surprise, encore un coup de cœur !

Citation :
“Depuis que Laurel est revenue à la maison, j'ai l'impression d'être plus posée, malgré les changements. C'est comme si j'arrivais de nouveau à respirer par grandes bouffées après avoir vécu toute ma vie en suffoquant.”

Challenge accompli :
Lire un livre publié en 2015.


Note :
10/10