30 juillet 2015

Dis-moi qu'il y a un ouragan ~ Fabrice Emont

Titre : Dis-moi qu'il y a un ouragan
Auteur : Fabrice Emont
Edition : Gallimard, Scripto
Genre : Young adult
Nombre de pages : 262
Prix : 10.90€







Résumé :
“Nouvelle au lycée Camille-Claudel, Léa, quinze ans, se sent un peu perdue. Mais pour le cours d'art visuel, des groupes se constituent. Chacun doit réaliser un court métrage avec son portable. Léa, la sauvage au grand coeur, se retrouve ainsi avec les parias de la classe : Moussa, le Black zen protecteur qui lui a parlé en premier, Quentin, un grand maigre aux allures de vampire, Pauline, qui devient si belle quand elle chante, et Jennifer, la bombe qui se croit mieux que tout le monde et hypnotise tous les mecs, à commencer par Quentin…
A sa façon, Léa, avec sa franchise, sa soif de justice et son envie d'aider les autres, va bouleverser la vie de chacun et trouver enfin celui à qui elle pourra confier son secret.”

Avis :
Je n'attendais rien de spécial en commençant ce roman, mais à vrai dire, j'ai été réellement surprise par la plume de l'auteur, qui est très simple c'est sûr, mais qui va droit au but, le tout en passant par l'humour. C'est d'ailleurs le gros point positif de ce livre, puisque j'ai énormément sourit/rigolé pendant ma lecture, de part les situations ou par l'humour de Léa, la protagoniste.
De plus, je me suis beaucoup attachée à elle, et ce, dès le début. Son auto-dérision est quelque chose qui m'a énormément plu dans son caractère, par conséquent, c'est un personnage que j'ai adoré même sans connaître plus précisément son histoire.
Ensuite, j'ai également apprécié les autres personnages même s'ils n'étaient peut-être pas très profonds. En effet, l'auteur nous présente chaque camarade de Léa avec deux ou trois attributs (clichés ?) et ceux-ci n'évoluent pas du début à la fin. C'est comme si Moussa, Quentin, Pauline et Jennifer personnifiaient un défaut et une qualité chacun, mais qu'ils n'étaient rien de plus. En soit, cela ne m'a pas particulièrement gênée puisque je me suis tout de même attachée à Moussa par exemple, mais les personnages ne m'ont pas particulièrement touchés.
Enfin, l'intrigue est assez simpliste. Le “secret” de Léa est la seule chose qui donne du suspens à ce roman puisqu'on veut découvrir la raison pour laquelle elle a déménagé à “Zombiville” (non, rassurez-vous, il n'est pas question de zombie dans ce livre).
Mon avis est donc plutôt positif car c'est un livre bourré d'humour (et ça fait du bien !) qui peut plaire si on n'attend pas trop de choses de l'intrigue.

Citation :
“On a tous des secrets, ai-je dit pour changer de sujets sans vraiment changer de sujet. Des secrets intimes qui ne regardent personne, et aussi des secrets qui ont besoin de sortir mais qui restent coincés dans la gorge. Le tout, c'est de choisir ce qu'on veut dire ou pas. Moi, je veux bien te dire que c'est justement parce que des secrets ne sont pas restés secrets que j'ai dû partir. Voilà.”

Note :
9/10