29 juillet 2015

Revanche ~ Cat Clarke

Titre : Revanche
Auteur : Cat Clarke
Édition : Robert Laffont
Genre : drame
Nombre de pages : 340
Prix : 18,50€







Résumé :
“Kai et Jem sont inséparables. Jem aime secrètement son meilleur ami, qui serait l'homme idéal s'il ne préférait les garçons… A la fin d'une soirée d'ivresse chez des amis communs, Jem rentre seule chez elle, Kai demeurant étonnamment introuvable. C'est le lendemain que tout bascule : la jeune fille reçoit un e-mail de la part de ce dernier, avec en pièce jointe une vidéo de lui en compagnie d'un garçon qu'il a trouvé postée sur Internet. Cette vidéo plus que compromettante est très vite partagée par tout le lycée et Kai reçoit une salve d'e-mails agressifs qu'il ne peut bientôt plus supporter. Lui qui n'avait pas encore fait son coming-out finit par craquer et se suicide… A la suite à ce drame, Jem prend alors trois résolutions : découvrir la vérité, venger son ami et se suicider elle aussi. Alors qu'elle mène sa petite enquête, elle reçoit un jour une lettre anonyme contenant trois noms : ceux des responsables. Sans hésitation, Jem abandonne son look gothique et décide d'approcher ces garçons. Mais sont-ils réellement les coupables ?”

Avis :
Je n'avais pas lu le résumé de ce livre avant de le commencer, et je pense que j'ai bien fait. Je ne pensais pas que Kai allait se suicider et que l'histoire tournerait autour de ça. Par moment, le fait que Jem veuille se venger et manipule tout le monde afin d'y parvenir m'a fait penser à “Vengeance” de Jenny Han et Siobhan Vivian. Ce que j'ai particulièrement aimé dans ce roman, c'est la chute. Je pense qu'il s'agit d'une particularité chez cette auteur, puisqu'on retrouve la même chose dans “Confusion”. Pendant toute l'histoire, on se demande si Jem va finalement se suicider ou pas et si elle ne va pas finir par vraiment aimer “le Groupe Populaire”. On est en réalité bien loin de se poser les bonnes questions, c'est-à-dire si son projet de vengeance et de revanche n'est pas qu'une grosse erreur et qu'il se cache quelque chose de pire encore derrière ça. La fin est vraiment impressionnante, je pense qu'on aurait pas pu faire mieux, et qu'une “happy end” n'aurait pas laisser la même impression sur ce roman. Les derniers mots nous retournent l'estomac, on est choqué de la vérité, choqué de la fin. Encore une vraie perle de cette auteur !
Malgré les ragots et les préjugés sur “le Groupe Populaire”, on se rend compte à quel point ces personnes sont attachantes. Sasha, celle qu'on dit superficielle, est en réalité adorable. Stu, qu'on juge transpirant de méchanceté, a en fait un grand coeur et une vie pas facile. Bugs, quant à lui l'idiot de service, ne l'est pas tant que ça. Et enfin, Lucas, celui pour qui tout le monde craque mais qui n'aime personne, est en fait comme tout le monde, et remarque celles qui ne pensent pas être vu. L'amitié entre Kai et Jem est vraiment incroyable et à mourir de rire. Ils sont tous les deux géniaux, mais étaient sûrement trop ensemble, les coupant du reste du monde.

Citation :
“Il me manque tellement. Ça ne devient pas plus facile. Peu importe ce que les gens disent, le temps ne guérit pas les blessures. Il vous montre simplement de nouvelles, et encore plus douloureuses manières de souffrir de l'absence de quelqu'un. Plus cette personne est partie depuis longtemps, pire c'est, parce qu'on commence à oublier son sourire, sa façon de pencher la tête lorsqu'elle réfléchissait, de vous regarder et de deviner ce à quoi vous pensiez. Bientôt, on se met même à avoir la sensation que les souvenirs ont étés remplacés par des images photographiques - comme si la seule façon de se rappeler cette personne se trouvait désormais sur un cliché, et qu'elle devenait bidimensionnelle. Et comme ça déchiré le cœur rien que d'y penser, on évite de le faire.”