28 juillet 2015

Central Park ~ Guillaume Musso

Titre : Central Park
Auteur : Guillaume Musso
Edition : XO
Genre : Thriller
Nombre de pages : 240
Prix : 21.90€







Résumé :
“Alice et Gabriel n’ont aucun souvenir de la nuit dernière…
…pourtant, ils ne sont pas près de l’oublier. 
New York, huit heures du matin.
Alice, jeune flic parisienne, et Gabriel, pianiste de jazz américain, se réveillent menottés l’un à l’autre sur un banc de Central Park. 
Ils ne se connaissent pas et n’ont aucun souvenir de leur rencontre. La veille au soir, Alice faisait la fête avec ses copines sur les Champs-Élysées tandis que Gabriel jouait du piano dans un club de Dublin. 
Impossible ? Et pourtant… 
Les questions succèdent à la stupéfaction. Comment se sont-ils retrouvés dans une situation aussi périlleuse ? D’où provient le sang qui tache le chemisier d’Alice ? Pourquoi manque-t-il une balle dans son arme ?
Pour comprendre ce qui leur arrive et renouer les fils de leurs vies, Alice et Gabriel n’ont pas d’autre choix que de faire équipe. La vérité qu’ils vont découvrir va bouleverser leur existence…”

Avis :
J'ai vraiment adoré ce livre. Pourtant, je ne suis pas du tout fan des romans policiers, mais je me suis laissé séduire, sans aucun regret. Une fois encore, la façon d'écrire de Guillaume Musso est juste sublime. L'histoire va de rebondissement en rebondissement, et à aucun moment nous ne pouvons deviner la fin. Pour certains, celle-ci est décevante, mais pour ma part, je trouve que c'est une belle façon de clore ce roman.
Grâce à ce livre, je pense me mettre dès à présent aux romans policiers.
J'ai vraiment adoré le personnage d'Alice, flic passionnée par son métier, voir un peu trop. Son histoire est extrêmement touchante, et son envie de vengeance poignante.

Citation :
“Il y a des moments dans l'existence où une porte s'ouvre et où votre vie dérape dans la lumière. De rares instants où quelque chose se déverrouille en vous. Vous flottez en apesanteur, vous filez sur une autoroute sans radar. Les choix deviennent limpides, les réponses remplacent les questions, la peur cède la place à l'amour.
Il faut avoir connus ces moments.
Ils durent rarement.”